Archives de la Catégorie : Les Panthères de Feu

Marion ARRIGHINO : « DU BRUIT JUSQU’A LA DERNIERE MINUTE ! »

Nationale 1 – 19e journée : Rochechouart – St Junien HB 87 (2e – 47 points) vs CA Béglais (1er – 48 points)
Samedi 4 mai – 20h45 au Palais des Sports de St Junien
Marion ARRIGHINO (photo : Philippe Boulesteix)

Marion ARRIGHINO (photo : Philippe Boulesteix)

Rochechouart – St Junien HB 87, dauphin provisoire, accueille Bègles, leader provisoire. Provisoire, car on aimerait tant voir les Panthères de Feu détrôner les Girondines ce samedi soir au Palais des Sports de St Junien. Ce qui est sûr, c’est que sur le terrain, deux très belles équipes qui se respectent vont s’affronter dans un match qui s’apparente à un tournant en cette fin de saison. De l’enjeu, du suspens, de l’engagement, du respect… Rien de mieux pour mettre en avant une nouvelle fois le handball féminin sur notre territoire. Marion ARRIGHINO, la pivot des Panthères de Feu et joueuse la plus adroite devant le but (hors jets de 7m) du championnat avec 85,1% de réussite, nous en dit un peu plus :

– Comment te sens tu personnellement à ce moment de la saison ?
Personnellement je me sens très bien que soit physiquement ou mentalement. Je souhaite vraiment cette montée en division 2, surtout pour conclure la fin de ma carrière professionnelle. 

– Comment va l’équipe ?
L’équipe vit bien. Nous savons que nous allons jouer un match très important samedi. Nous sommes sur une bonne dynamique. Je vois des filles très impliquées et qui travaillent bien aux entraînements. C’est un match plaisant à jouer. Ce n’est pas tous les jours que l’on joue ce genre de match .

– As-tu un message à faire passer à nos supporteurs pour l’avant dernier match de la saison à domicile ?
On a besoin de beaucoup de monde derrière nous ce week-end et on va avoir besoin de beaucoup de bruit jusqu’à la dernière minute. J’en profite pour remercier toutes les personnes qui nous soutiennent depuis le début. On compte sur vous.

Billetterie en ligne : https://www.billetweb.fr/pro/les-pantheres-de-feu

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/marion-arrighino-du-bruit-jusqua-la-derniere-minute

Sharon NOOITMEER, NOUVELLE PANTHERE DE FEU !

La jeune pivot néerlandaise de 19 ans, qui évolue actuellement au Metz Handball rejoindra le club de Rochechouart – St Junien HB 87 pour la saison 2019-2020 plus une année en option.

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Il paraît que la valeur n’attend pas le nombre des années. Sharon NOOITMEER, internationale junior neerlandaise, qui évolue cette saison dans le plus grand club français a choisi de rejoindre l’équipe des Panthères de Feu pour la saison prochaine avec une année en option. Malgré son jeune âge, Sharon a déjà évolué en Ligue Féminine de Handball ainsi qu’en Ligue des Champions et compte 73 matchs internationaux à son actif. C’est une joueuse en devenir sur laquelle le club limousin pourra compter la saison prochaine. Pour Nico Paquier, le coach des Panthères de Feu, Sharon « a un potentiel très intéressant et possède déjà une culture importante du haut niveau. C’est une joueuse solide en défense, adroite sur grand espace et qui possède une belle prise de balle. Elle va succéder à Marion ARRIGHINO qui réalise par ailleurs une excellente saison et qui a fait le choix de mettre un terme à sa carrière de joueuse professionnelle ».

Le club de Rochechouart – St Junien HB 87 souhaite la bienvenue à Sharon. Et en exclusivité, voici sa toute première interview comme future Panthère de Feu :

Sharon, peux-tu nous parler de ton parcours ?

À l’âge de 6 ans, j’ai commencé à jouer au handball dans mon quartier, Roda 71, Rotterdam Alexander Polder. Je voulais progresser et  je me suis retrouvée en sélection régionale. Je suis passée dans un club de Schiedam appelé Ventura, puis chez Virto Quintus. C’est un club du Westland qui joue au plus haut niveau neerlandais. Chez HV Quintus, j’ai commencé avec l’académie des jeunes et je suis allée jusqu’en équipe une. À l’âge de 14 ans, j’ai été invitée à un entraînement avec la sélection nationale Jeunes et j’ai toujours été une valeur fixe pour l’équipe nationale. J’ai pu participer à divers tournois de qualification mais également à des phases finales. À l’âge de 15 ans, j’ai rejoint le centre sportif de Papendal à Arnhem (première division), où je faisais partie de l’Académie de Handball. Je m’y entraînais deux fois par jour, c’était assez dur et je me suis habituée à vivre seule à l’âge de 15 ans. Nouvel environnement, nouvelle école, j’ai rencontré de nouvelles personnes avec qui j’ai vécues et été formées là-bas pendant 2 ans. À l’âge de 16 ans, j’ai fait mes débuts avec l’équipe première de Virto Quintus. J’ai beaucoup appris pendant cette saison et j’ai joué des matchs européens. On m’a demandé ensuite de jouer pour Morrenhof Jansen / Dalfsen (première division) qui vise chaque année des titres et qui forme des joueurs. Après cette saison, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Metz Handball pour jouer dans le championnat de France. C’est un rêve devenu réalité pour moi car j’ai toujours rêvé de jouer dans le championnat français. Après quelques matchs avec le centre de formation, j’ai également pu faire mes débuts en Ligue des Champions et disputer quelques matchs en LFH avec l’équipe première. Je dois encore travailler sur de nombreuses améliorations pour devenir une joueuse de handball plus complète et je suis impatiente de travailler cela avec Rochechouart – St Junien HB 87.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre les Panthères de Feu ? Que souhaites-tu apporter au club ?

Les ambitions du club sont en phase avec les miennes. Je suis une jeune joueuse qui aimerait devenir une joueuse de handball complète et je pense que cela correspond bien à ce que recherche le club. J’espère pouvoir contribuer aux objectifs : atteindre la D2 et y jouer.

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Peux-tu nous parler de ton expérience au Metz Handball, le club français le plus titré du handball féminin ?

J’ai pu voir et expérimenter ce que c’est que de performer au plus haut niveau. J’ai pu constater à quel point les filles travaillent dur pour obtenir des performances optimales à chaque fois et garder le cap pendant 60 minutes pour obtenir de bonnes performances. En termes de handball, je suis devenue plus intelligente dans mon jeu et mes duels avec la gardienne se sont nettement améliorés. Et la puissance de Metz, c’est le tempo du jeu qui est très élevé. De nombreuses joueuses sont dynamiques, et tout cela les rend si performantes !

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

As-tu un message pour tes futures coéquipières ?

Il est important que l’équipe gagne les prochains matchs ! Donnez tout ce que vous avez ! Continuez à travailler durement, ce sera certainement récompensé ! Allez les Panthères de Feu !!

Sharon NOOITMEER

PIVOT

1m80

73 kg

Née le 11 juin 1999

Equipe nationale des Pays-Bas (U16, U18, U20)

Club actuel : Metz Handball (N1F, LFH, EHF women’s champions league)

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/sharon-nooitmeer-nouvelle-panthere-de-feu

Nikolina LUTOVAC : « ON POSSÈDE UNE CERTAINE DIVERSITÉ OFFENSIVE »

SAMEDI 6 AVRIL 20H45 – PALAIS DES SPORTS DE ST JUNIEN
Nationale 1 – J17 : Rochechouart – St Junien HB 87 / Bordes Sports Handball
Alors que le club réalise sa meilleure saison sportive depuis la montée en 2015 en Nationale 1 et s’apprête à vivre une fin de saison à suspens, la capitaine des Panthères de Feu, Nikolina Lutovac, nous parle de la saison, de sa formation et de l’adversaire de la semaine, Bordes Sport Handball.
Nikolina Lutovac (photo : E. Chabasse)

Nikolina Lutovac (photo : E. Chabasse)

Notre saison sportive

C’est ma quatrième saison avec les Panthères de Feu. Malgré quelques matches « ratés » qui nous ont coûté la première place provisoire, on n’abandonne pas et on continue à se battre jusqu’au bout… Il reste encore 6 matches et même si cela ne parait pas beaucoup, il peut se passer plein de choses. A nous de saisir les opportunités. Les gens remarquent facilement qu’on a la meilleure attaque de Nationale 1 et que ça marque beaucoup plus que les années précédentes. En revanche, moi ce que je trouve plus intéressant, c’est que cette année on possède une certaine diversité offensive. On est devenu un collectif qui varie facilement son jeu, avec une belle circulation tactique (quand on s’applique) et des joueuses qui proposent des beaux gestes techniques (les passes, les tirs, les relations à 2) et ceci est un régal. Pour nous et pour notre fidèle public.

Ma formation

Afin de préparer ma reconversion je suis entrée en formation cette année. Il s’agit du DEJEPS mention handball au CREPS de Talence où je passe une semaine par mois. La semaine où je suis sur Bordeaux je m’entraîne avec mon équipe que le vendredi. Au départ, j’étais assez inquiète de ce nouveau rythme car j’ai habitué mon corps à beaucoup d’entraînements par semaine. C’est ma routine depuis des années car j’en ai besoin pour être en forme. Mais finalement ça va beaucoup mieux que je ne le pensais. J’arrive à m’organiser pour faire 1 ou 2 séances de muscu au CREPS, partir courir ou aller nager. Cette coupure de hand de 4 jours me fait du bien. Mais j’accumule une autre fatigue.

Je suis responsable des -18 ans F, pour la deuxième saison de suite et ce groupe m’apporte énormément. Je prends un vrai plaisir à les entraîner, les voir évoluer et les coacher quand mon emploi du temps me le permet. Pour l’instant je m’organise plutôt bien et je suis déjà à mi-chemin dans la formation qui m’intéresse et m’apporte des connaissances, c’est plutôt rassurant. Et quand j’arrive le vendredi de très mauvaise humeur les filles parviennent à me faire rire et toute la fatigue mentale part à l’instant…

L’Adversaire du week-end

On a rencontré l’équipe de Bordes 2 fois cette saison, une fois en amical et au match aller. C’est un groupe dont le j’apprécie beaucoup le jeu. C’est une jeune équipe prometteuse qui joue vite et qui est capable de faire des exploits. Elles ne se déplaceront pas samedi en Limousin pour profiter du paysage. Elles vont venir chercher la revanche et tout ça avec zéro pression. Ce sera à nous de nous montrer vigilantes et rigoureuses dans ce que l’on va proposer sur le terrain. Je compte sur nos fidèles supporteurs pour les 3 matches restants à domicile.

QUELQUES CHIFFRES AVANT LA 17e JOURNEE

CLASSEMENT

Rochechouart – St Junien HB 87 : 2e (12 victoires / 1 nul / 3 défaites)

Bordes Sport Handball : 4e (9 victoires / 1 nul / 6 défaites)

ATTAQUE

Rochechouart – St Junien HB 87 : 515 buts inscrits (1er)

Bordes Sport Handball : 418 buts inscrits (7e)

DÉFENSE

Rochechouart – St Junien HB 87 : 413 buts encaissés (4e)

Bordes Sport Handball : 435 buts encaissés (8e)

ADRESSE AUX TIRS

Rochechouart – St Junien HB 87 : 57,9 % de réussite (1er)

Bordes Sport Handball : 51 % de réussite (8e)

ARRÊTS (moyenne/match)

Rochechouart – St Junien HB 87 : 169 arrêts (10,85 / 11e)

Bordes Sport Handball : 213 arrêts (13,3 / 4e)

BILLETTERIE : https://www.billetweb.fr/pro/les-pantheres-de-feu

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/nikolina-lutovac-on-possede-une-certaine-diversite-offensive

Wendy Lawson : « Le club a une vraie volonté de grandir »

Arrivée en Haute-Vienne au cours de l’été 2018, Wendy Lawson a choisi son club pour les trois prochaines saisons. L’ex-internationale française restera une Panthère de Feu jusqu’en 2022 ! Wendy nous en dit en peu plus. 
Wendy Lawson (photo : P. Boulesteix)

Wendy Lawson (photo : P. Boulesteix)

Comment analyses-tu tes premiers mois à St Junien et cette première partie de saison ?
Wendy Lawson : A mi-parcours de cette saison 2018/2019, je dresse un bilan positif de mes six premiers mois au sein du Rochechouart – St Junien Handball 87. Je me suis adaptée assez rapidement sur le plan sportif, mais il m’a fallu un peu plus de temps pour faire connaissance avec mes coéquipières que je ne connaissais pas du tout. Notre première partie de saison est en adéquation avec nos objectifs et je suis satisfaite de nos résultats. J’apprécie un peu plus, jour après jour, d’évoluer avec les filles. Sur le plan personnel, ma vie à Saint Junien correspond exactement à ce que je recherchais en venant ici et ma fille peut continuer de grandir dans un milieu sein et calme. Nous ne regrettons pas notre vie nantaise et ses bouchons.
Pourquoi as-tu fait le choix de te ré-engager avec Rochechouart – St Junien Handball 87 ?
WL : Je m’engage pour trois saisons supplémentaires car je me sens bien dans ce club et que les six premiers mois m’ont convaincu. Je crois que sportivement il est possible d’accéder au niveau supérieur en fin de saison et je crois que le club a une vraie volonté de grandir et de progresser dans son organisation pour se rapprocher du niveau Elite. Il faut réussir à faire venir de bonnes joueuses à « St Ju » et pour cela, la structure du club est essentielle. J’ai envie de m’investir dans ce projet. Je vais jouer probablement les dernières années de handball de ma carrière et j’avais besoin de finir dans un endroit où je me sens bien et utile. J’espère durant ces trois ans, continuer à apporter mon expérience et ma bienveillance au club, pour qu’ensemble nous réalisions de belles choses.
Je suis très fier que Wendy ait choisi le ROC ASSJ HB 87 pour les trois prochaines saisons. Cette jeune femme apporte combativité, sérénité et abnégation dans le projet de notre club. 
Patrick Chabasse, président du Rochechouart – St Junien HB 87
 WL - 3 saisons de plus

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/wendy-lawson-le-club-a-une-vraie-volonte-de-grandir

Nationale 1 : Le « choc » de la 11e journée entre Les Panthères de Feu et leurs dauphines !

Palais des Sports de St Junien – samedi 26 janvier – 20h45

Nationale 1 – 11e journée : ROCHECHOUART-ST JUNIEN HB 87 (1er) / MIOS-BIGANOS (2e)

Le hasard du calendrier fait que le premier et le deuxième du classement provisoire s’affrontent lors de la dernière journée de la phase aller. Les Panthères de Feu affrontent ce samedi les joueuses du bassin d’Arcachon. Le vainqueur de la rencontre débutera alors la phase retour à la première place.
Marion Arrighino, la pivot de Feu de Rochechouart - St Junien HB 87 (photo P. Boulesteix

Marion Arrighino, la pivot de Feu de Rochechouart – St Junien HB 87 (photo P. Boulesteix)

Il s’agit là, sans aucun doute, du « choc » de cette 11e journée de Nationale 1. Une opposition musclée est attendue entre les leaders actuelles haut-viennoises et leurs dauphines girondines. Les premières voudront conserver leur nouveau statut acquis le dimanche 6 janvier, les secondes tenteront de les détrôner. Les deux équipes réalisent un excellent début de saison avec 8 victoires en 10 matchs pour les deux équipes, seul un match nul au profit des Panthères de Feu les départage actuellement. La rencontre verra également s’opposer deux ex-internationales françaises : Wendy Lawson du côté de Rochechouart – St Junien HB 87 et du côté de Mios-Biganos, Myriam Borg Korfanty, Championne du Monde en 2003 !
Le mot du coach, Nico PAQUIER :
Mios-Biganos a réalisé jusqu’à présent un excellent parcours en championnat avec notamment deux très belles performances face à Angoulême (victoire 33-29) et Bègles (victoire 30-20). C’est une équipe valeureuse et combattante en défense, en attaque les joueuses savent combiner efficacement. Elles n’ont pas usurpé leur place au classement actuel. Nous connaissons la valeur de cette équipe, notre détermination et notre volonté de vaincre n’en seront que décuplées.
0001

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/nationale-1-le-choc-de-la-11e-journee-entre-les-pantheres-de-feu-et-leurs-dauphines

Naviguer dans les pages12345102030Dernière page »