Archives de la Catégorie : Non classé

FLORINE RIVET : « REJOUER DANS MON CLUB DE COEUR »

 Formée au club, la gardienne de but saint-juniaude, Florine Rivet, est de retour dans son « club de coeur ». Elle intègre l’équipe des Panthères de Feu avec beaucoup de motivation.
Florine RIVET gardera les buts des Panthères de Feu pour la saison 2019-2020

Florine RIVET gardera les buts des Panthères de Feu pour la saison 2019-2020

 

De retour à la compétition, qu’est-ce qui a motivé ta décision de rejoindre les Panthères de Feu pour la saison prochaine ?
Après 2 ans d’arrêt, lorsque le club m’a rappelée, le discours du coach et le projet sportif m’ont séduite. Ce challenge était trop excitant, je ne pouvais pas refuser. Cela me permet de pouvoir rejouer sous les couleurs de mon club de cœur, où j’ai commencé à toucher mes premiers ballons avec de nombreux souvenirs dans ce palais des sports 
Formée au club, tu reviens en « terrain connu ». As-tu vu des évolutions du Rochechouart – St Junien HB 87 depuis ton départ en 2014 ?
L’appellation «Panthères de Feu» n’existait pas et toute la communication qui peut y avoir autour de l’équipe première. 
Connais-tu un peu tes nouvelles coéquipières ?
Pas vraiment. J’ai joué il y a plusieurs années avec Mathilde et après contre certaines joueuses. Il me tarde de les rencontrer.
Comment te sens-tu à un mois de la reprise ?
Impatiente, il me tarde de pouvoir renfiler mes baskets (qu’il va falloir que je m’empresse d’acheter) et de refouler les parquets.
FLORINE RIVET
Gardienne
1m80
Née le 05/11/1988
Parcours
Formée au club
2004-05 : Limoges (N1)
2005-07 : Bègles (D1)
2007-10 : Mérignac (D1-D2)
2010-11 : Bègles (D2) puis Rochechouart – St Junien HB 87 (N2)
2011-14 : Rochechouart – St Junien HB 87 (N1-N2)
2015-17 : Limoges (N2)
2019-… :  Rochechouart – St Junien HB 87 (N1)
Palmarès
2008 : Vice-championne d’Europe avec Mérignac (finaliste Challenge Cup)
2009 : Championne de France D2 avec Mérignac

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/florine-rivet-rejouer-dans-mon-club-de-coeur

Sharon NOOITMEER, NOUVELLE PANTHERE DE FEU !

La jeune pivot néerlandaise de 19 ans, qui évolue actuellement au Metz Handball rejoindra le club de Rochechouart – St Junien HB 87 pour la saison 2019-2020 plus une année en option.

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Il paraît que la valeur n’attend pas le nombre des années. Sharon NOOITMEER, internationale junior neerlandaise, qui évolue cette saison dans le plus grand club français a choisi de rejoindre l’équipe des Panthères de Feu pour la saison prochaine avec une année en option. Malgré son jeune âge, Sharon a déjà évolué en Ligue Féminine de Handball ainsi qu’en Ligue des Champions et compte 73 matchs internationaux à son actif. C’est une joueuse en devenir sur laquelle le club limousin pourra compter la saison prochaine. Pour Nico Paquier, le coach des Panthères de Feu, Sharon « a un potentiel très intéressant et possède déjà une culture importante du haut niveau. C’est une joueuse solide en défense, adroite sur grand espace et qui possède une belle prise de balle. Elle va succéder à Marion ARRIGHINO qui réalise par ailleurs une excellente saison et qui a fait le choix de mettre un terme à sa carrière de joueuse professionnelle ».

Le club de Rochechouart – St Junien HB 87 souhaite la bienvenue à Sharon. Et en exclusivité, voici sa toute première interview comme future Panthère de Feu :

Sharon, peux-tu nous parler de ton parcours ?

À l’âge de 6 ans, j’ai commencé à jouer au handball dans mon quartier, Roda 71, Rotterdam Alexander Polder. Je voulais progresser et  je me suis retrouvée en sélection régionale. Je suis passée dans un club de Schiedam appelé Ventura, puis chez Virto Quintus. C’est un club du Westland qui joue au plus haut niveau neerlandais. Chez HV Quintus, j’ai commencé avec l’académie des jeunes et je suis allée jusqu’en équipe une. À l’âge de 14 ans, j’ai été invitée à un entraînement avec la sélection nationale Jeunes et j’ai toujours été une valeur fixe pour l’équipe nationale. J’ai pu participer à divers tournois de qualification mais également à des phases finales. À l’âge de 15 ans, j’ai rejoint le centre sportif de Papendal à Arnhem (première division), où je faisais partie de l’Académie de Handball. Je m’y entraînais deux fois par jour, c’était assez dur et je me suis habituée à vivre seule à l’âge de 15 ans. Nouvel environnement, nouvelle école, j’ai rencontré de nouvelles personnes avec qui j’ai vécues et été formées là-bas pendant 2 ans. À l’âge de 16 ans, j’ai fait mes débuts avec l’équipe première de Virto Quintus. J’ai beaucoup appris pendant cette saison et j’ai joué des matchs européens. On m’a demandé ensuite de jouer pour Morrenhof Jansen / Dalfsen (première division) qui vise chaque année des titres et qui forme des joueurs. Après cette saison, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Metz Handball pour jouer dans le championnat de France. C’est un rêve devenu réalité pour moi car j’ai toujours rêvé de jouer dans le championnat français. Après quelques matchs avec le centre de formation, j’ai également pu faire mes débuts en Ligue des Champions et disputer quelques matchs en LFH avec l’équipe première. Je dois encore travailler sur de nombreuses améliorations pour devenir une joueuse de handball plus complète et je suis impatiente de travailler cela avec Rochechouart – St Junien HB 87.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre les Panthères de Feu ? Que souhaites-tu apporter au club ?

Les ambitions du club sont en phase avec les miennes. Je suis une jeune joueuse qui aimerait devenir une joueuse de handball complète et je pense que cela correspond bien à ce que recherche le club. J’espère pouvoir contribuer aux objectifs : atteindre la D2 et y jouer.

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Peux-tu nous parler de ton expérience au Metz Handball, le club français le plus titré du handball féminin ?

J’ai pu voir et expérimenter ce que c’est que de performer au plus haut niveau. J’ai pu constater à quel point les filles travaillent dur pour obtenir des performances optimales à chaque fois et garder le cap pendant 60 minutes pour obtenir de bonnes performances. En termes de handball, je suis devenue plus intelligente dans mon jeu et mes duels avec la gardienne se sont nettement améliorés. Et la puissance de Metz, c’est le tempo du jeu qui est très élevé. De nombreuses joueuses sont dynamiques, et tout cela les rend si performantes !

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

As-tu un message pour tes futures coéquipières ?

Il est important que l’équipe gagne les prochains matchs ! Donnez tout ce que vous avez ! Continuez à travailler durement, ce sera certainement récompensé ! Allez les Panthères de Feu !!

Sharon NOOITMEER

PIVOT

1m80

73 kg

Née le 11 juin 1999

Equipe nationale des Pays-Bas (U16, U18, U20)

Club actuel : Metz Handball (N1F, LFH, EHF women’s champions league)

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/sharon-nooitmeer-nouvelle-panthere-de-feu

Assemblée générale et journée Club – documents

Nous vous invitons à l’assemblée générale annuelle du Rochechouart – St Junien handball club 87,

vous trouverez ci-dessous tous les documents nécessaires.

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux; à très vite !

 

Convocation AG 10 juin 2018

AG 10 juin 2018 modèle de pouvoir en cas d’absence

JOURNEE CLUB

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/assemblee-generale-du-club-documents

FORMATION : LES ESPOIRS DE FEU ONT LEUR DESTIN ENTRE LEURS MAINS !

Refonte des championnats nationaux oblige, l’équipe Espoir de Rochechouart – St Junien Handball 87 évoluera soit en Nationale 2 soit en Nationale 3 la saison prochaine. Tout se jouera lors des deux dernières rencontres. L’occasion de faire le point sur cette équipe.

Samedi 19 mai – Les Espoirs de Feu affrontent l’Avenir Sportif Châteauneuf-en-Thymerais

à 20h45 au Palais des Sports de St Junien

Maëva Sarre, meilleure buteuse des Espoirs de Feu cette saison. (photo : Philippe Boulesteix)

Maëva Sarre, meilleure buteuse des Espoirs de Feu cette saison. (photo : Philippe Boulesteix)

Seulement 4 joueuses de plus de 22 ans sont autorisées à évoluer dans une équipe réserve en championnat de France. Lors de l’accession en Nationale 3 il y a maintenant 3 ans, le staff du club a donc logiquement décidé de s’appuyer sur cette règle pour convertir cette équipe en équipe Espoir afin de former des joueuses. Avec comme objectif de les amener à jouer à plus haut niveau, notamment avec les Panthères de Feu, l’équipe fanion du Rochechouart – St Junien HB 87. « L’équipe Espoir est un tremplin pour les jeunes joueuses qui nous rejoignent. Elles s’entraînent très régulièrement avec Les Panthères de Feu et ont ainsi l’occasion d’avoir davantage d’adversité et d’exigence à l’entraînement pour progresser. Depuis maintenant deux ans, des joueuses intègrent l’équipe une, certaines à long terme, d’autres ponctuellement » explique Nico PAQUIER, le manager général du club et entraîneur des Panthères de Feu. En effet, cette saison Agathe COURBEBAISSE et Emilie VIDAUD ont intégré l’équipe une et la saison prochaine c’est la jeune Axèle ARISTIDE (tout juste 17 ans) qui deviendra officiellement une Panthère de Feu.

Formée au club, la Rochechouartaise Axèle Aristide intégrera officiellement l'effectif des Panthères de Feu la saison prochaine (photo : Thierry Sallaud)

Formée au club, la Rochechouartaise Axèle Aristide intégrera officiellement l’effectif des Panthères de Feu la saison prochaine (photo : Thierry Sallaud)

« Passer par l’étape de l’équipe Espoir pour une jeune joueuse de la région, c’est se donner davantage de chances de rejoindre un jour l’équipe fanion. Car en nous rejoignant, la jeune joueuse va pouvoir apprendre un projet de jeu substantiel, s’imprégner des valeurs des Panthères de Feu et participer directement à l’histoire du club » précise Nico PAQUIER. Aussi, ces jeunes joueuses sont accompagnées régulièrement cette saison sur le terrain par des joueuses plus expérimentées telles que Laure ALLARD, Audrey FAURE, Alexandra MOREAU ou encore Laure RAFFIER.

Les Espoirs de Feu ont l’occasion de rejoindre la Nationale 2 la saison prochaine, si cela n’aboutit pas, l’équipe évoluera en Nationale 3. « L’objectif premier de cette équipe reste la formation. Jouer en Nationale 2 serait un plus mais pas une fin en soi. Mathias MARTIN MORENO, leur entraîneur, véhicule intelligemment le projet de jeu de l’équipe fanion et cela constitue une étape importante de leur apprentissage. » rajoute le manager général. De son côté, Mathias MARTIN MORENO, accompagné de Philippe BOUJU (entraîneur des gardiennes), a déjà les yeux rivés sur le prochain rendez-vous « tout est encore possible pour notre équipe, le groupe a deux priorités pour le prochain match face à Châteauneuf-en-Thymerais : montrer un tout autre visage que face à Auxances la semaine dernière et donner du plaisir aux spectateurs que nous espérons nombreux samedi au Palais des Sports ».

Je rejoins avec plaisir les Espoirs de Feu.

Déjà 4 jeunes joueuses rejoindront les Espoirs de Feu la saison prochaine, d’autres contacts sont également avancés. Mathilde POMARES (née en 2001) a commencé le handball à l’âge de 9 ans à Ambazac. Sélectionnée avec l’équipe du comité 87 puis avec la ligue du Limousin, Mathilde a intégré le Pôle Espoir de St Junien dès l’âge de 14 ans. Elle joue actuellement dans l’entente Paloma en championnat de France -18 ans. Célia CRUVEILHER (née en 2002) quant-à-elle, a marqué ses tout premiers buts à l’âge de 6 ans à Châteauneuf-la-Forêt (ndlr : club d’origine de la Panthère de Feu, Morgane LORMAND). Actuellement pensionnaire du Pôle Espoir de St Junien, elle joue également dans l’entente Paloma en championnat de France. Jocelyne THOMPSON-WELLS (née en 2001) a débuté le handball à l’âge de 7 ans et joue toujours dans le même club à Confolens. Elle participe également au championnat de France -18 ans. Jocelyne souhaite jouer à St Junien car elle est « à la recherche d’un niveau de jeu supérieur afin de (s)’améliorer en tant que joueuse ». Elena BOELLMANN (née en 1999) s’est essayée à différents sports (aviron, natation) avant de se lancer dans le handball totalement par hasard. Elle a très vite rejoint le club de St Grégoire-Rennes Métropole avec qui elle obtiendra le titre de championne de France -18 ans en 2015-2016. Arrivée en 2017 dans la région pour des raisons familiales, « reprendre le handball était quelque chose d’indispensable. C’est donc pour cela que je rejoins avec plaisir les Espoirs de Feu la saison prochaine. Je tiens à remercier le club pour son accueil chaleureux et qui me redonne goût à jouer au handball ». Norbert LASCOUX, vice-président du club en charge du Pôle Elite et Formation précise que  « depuis le mois de janvier, nous avons axé la préparation de la saison future d’abord sur les Espoirs de Feu et c’est avec grand plaisir que nous retrouverons ces jeunes filles pour grandir aussi bien dans leur vie d’étudiante que dans leur vie sportive permettant de garder au Rochechouart – St Junien HB 87 son rôle de locomotive du handball féminin sur notre territoire ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/formation-les-espoirs-de-feu-ont-leur-destin-entre-leurs-mains

Frais de déplacement bénévoles – dépôt des demandes jusqu’au 31 mars

Comme chaque année dans le cadre de la déclaration des revenus, vous pouvez bénéficier auprès des impôts, par l’intermédiaire du club, de la déduction des frais kilométriques engagés au bénéfice de celui-ci.

Conditions :

– être licencié au club

– renoncer au remboursement des frais kilométriques

A cet effet, vous trouverez, au club ou sur le site, le document Frais déplacement bénévoles, vous permettant de déclarer les frais kilométriques engagés en 2017, avec le renoncement au remboursement. Vous voudrez bien le compléter, l’imprimer, le signer et le déposer AVANT LE 31 MARS 2018  au secrétariat du club.

Rappel : peuvent être acceptés par les impôts (qui commencent à s’intéresser de près à ces détails, si besoin, on doit pouvoir trouver des justificatifs…) :

– pour les entraîneurs et arbitres bénévoles : les frais engagés pour les réunions du club , les séances d’entraînement et les déplacements aux compétitions.

– pour les accompagnateurs d’équipes (secrétaire, chrono, table de marque, responsables de salles…) les frais pour se déplacer aux compétitions. Se faire si possible inscrire sur la feuille de match, se déplacer si possible en covoiturage…

– pour les parents qui accompagnent les compétiteurs mineurs : les déplacements aux compétitions, en covoiturages. Les déplacements pour accompagner les enfants aux entraînements ne sont pas inclus.

– pour les dirigeants : les frais de déplacements aux réunions et dans le cadre de leur activité bénévole pour le club.

– NB : les frais de déplacements des joueurs majeurs pour leurs propres compétitions ne sont pas acceptés.

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/non-classe/frais-de-deplacement-benevoles-depot-des-demande-jusquau-31-mars

Naviguer dans les pages12345Dernière page »