Nikolina LUTOVAC : « ON POSSÈDE UNE CERTAINE DIVERSITÉ OFFENSIVE »

SAMEDI 6 AVRIL 20H45 – PALAIS DES SPORTS DE ST JUNIEN
Nationale 1 – J17 : Rochechouart – St Junien HB 87 / Bordes Sports Handball
Alors que le club réalise sa meilleure saison sportive depuis la montée en 2015 en Nationale 1 et s’apprête à vivre une fin de saison à suspens, la capitaine des Panthères de Feu, Nikolina Lutovac, nous parle de la saison, de sa formation et de l’adversaire de la semaine, Bordes Sport Handball.
Nikolina Lutovac (photo : E. Chabasse)

Nikolina Lutovac (photo : E. Chabasse)

Notre saison sportive

C’est ma quatrième saison avec les Panthères de Feu. Malgré quelques matches « ratés » qui nous ont coûté la première place provisoire, on n’abandonne pas et on continue à se battre jusqu’au bout… Il reste encore 6 matches et même si cela ne parait pas beaucoup, il peut se passer plein de choses. A nous de saisir les opportunités. Les gens remarquent facilement qu’on a la meilleure attaque de Nationale 1 et que ça marque beaucoup plus que les années précédentes. En revanche, moi ce que je trouve plus intéressant, c’est que cette année on possède une certaine diversité offensive. On est devenu un collectif qui varie facilement son jeu, avec une belle circulation tactique (quand on s’applique) et des joueuses qui proposent des beaux gestes techniques (les passes, les tirs, les relations à 2) et ceci est un régal. Pour nous et pour notre fidèle public.

Ma formation

Afin de préparer ma reconversion je suis entrée en formation cette année. Il s’agit du DEJEPS mention handball au CREPS de Talence où je passe une semaine par mois. La semaine où je suis sur Bordeaux je m’entraîne avec mon équipe que le vendredi. Au départ, j’étais assez inquiète de ce nouveau rythme car j’ai habitué mon corps à beaucoup d’entraînements par semaine. C’est ma routine depuis des années car j’en ai besoin pour être en forme. Mais finalement ça va beaucoup mieux que je ne le pensais. J’arrive à m’organiser pour faire 1 ou 2 séances de muscu au CREPS, partir courir ou aller nager. Cette coupure de hand de 4 jours me fait du bien. Mais j’accumule une autre fatigue.

Je suis responsable des -18 ans F, pour la deuxième saison de suite et ce groupe m’apporte énormément. Je prends un vrai plaisir à les entraîner, les voir évoluer et les coacher quand mon emploi du temps me le permet. Pour l’instant je m’organise plutôt bien et je suis déjà à mi-chemin dans la formation qui m’intéresse et m’apporte des connaissances, c’est plutôt rassurant. Et quand j’arrive le vendredi de très mauvaise humeur les filles parviennent à me faire rire et toute la fatigue mentale part à l’instant…

L’Adversaire du week-end

On a rencontré l’équipe de Bordes 2 fois cette saison, une fois en amical et au match aller. C’est un groupe dont le j’apprécie beaucoup le jeu. C’est une jeune équipe prometteuse qui joue vite et qui est capable de faire des exploits. Elles ne se déplaceront pas samedi en Limousin pour profiter du paysage. Elles vont venir chercher la revanche et tout ça avec zéro pression. Ce sera à nous de nous montrer vigilantes et rigoureuses dans ce que l’on va proposer sur le terrain. Je compte sur nos fidèles supporteurs pour les 3 matches restants à domicile.

QUELQUES CHIFFRES AVANT LA 17e JOURNEE

CLASSEMENT

Rochechouart – St Junien HB 87 : 2e (12 victoires / 1 nul / 3 défaites)

Bordes Sport Handball : 4e (9 victoires / 1 nul / 6 défaites)

ATTAQUE

Rochechouart – St Junien HB 87 : 515 buts inscrits (1er)

Bordes Sport Handball : 418 buts inscrits (7e)

DÉFENSE

Rochechouart – St Junien HB 87 : 413 buts encaissés (4e)

Bordes Sport Handball : 435 buts encaissés (8e)

ADRESSE AUX TIRS

Rochechouart – St Junien HB 87 : 57,9 % de réussite (1er)

Bordes Sport Handball : 51 % de réussite (8e)

ARRÊTS (moyenne/match)

Rochechouart – St Junien HB 87 : 169 arrêts (10,85 / 11e)

Bordes Sport Handball : 213 arrêts (13,3 / 4e)

BILLETTERIE : https://www.billetweb.fr/pro/les-pantheres-de-feu

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/nikolina-lutovac-on-possede-une-certaine-diversite-offensive