Sharon NOOITMEER, NOUVELLE PANTHERE DE FEU !

La jeune pivot néerlandaise de 19 ans, qui évolue actuellement au Metz Handball rejoindra le club de Rochechouart – St Junien HB 87 pour la saison 2019-2020 plus une année en option.

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Il paraît que la valeur n’attend pas le nombre des années. Sharon NOOITMEER, internationale junior neerlandaise, qui évolue cette saison dans le plus grand club français a choisi de rejoindre l’équipe des Panthères de Feu pour la saison prochaine avec une année en option. Malgré son jeune âge, Sharon a déjà évolué en Ligue Féminine de Handball ainsi qu’en Ligue des Champions et compte 73 matchs internationaux à son actif. C’est une joueuse en devenir sur laquelle le club limousin pourra compter la saison prochaine. Pour Nico Paquier, le coach des Panthères de Feu, Sharon « a un potentiel très intéressant et possède déjà une culture importante du haut niveau. C’est une joueuse solide en défense, adroite sur grand espace et qui possède une belle prise de balle. Elle va succéder à Marion ARRIGHINO qui réalise par ailleurs une excellente saison et qui a fait le choix de mettre un terme à sa carrière de joueuse professionnelle ».

Le club de Rochechouart – St Junien HB 87 souhaite la bienvenue à Sharon. Et en exclusivité, voici sa toute première interview comme future Panthère de Feu :

Sharon, peux-tu nous parler de ton parcours ?

À l’âge de 6 ans, j’ai commencé à jouer au handball dans mon quartier, Roda 71, Rotterdam Alexander Polder. Je voulais progresser et  je me suis retrouvée en sélection régionale. Je suis passée dans un club de Schiedam appelé Ventura, puis chez Virto Quintus. C’est un club du Westland qui joue au plus haut niveau neerlandais. Chez HV Quintus, j’ai commencé avec l’académie des jeunes et je suis allée jusqu’en équipe une. À l’âge de 14 ans, j’ai été invitée à un entraînement avec la sélection nationale Jeunes et j’ai toujours été une valeur fixe pour l’équipe nationale. J’ai pu participer à divers tournois de qualification mais également à des phases finales. À l’âge de 15 ans, j’ai rejoint le centre sportif de Papendal à Arnhem (première division), où je faisais partie de l’Académie de Handball. Je m’y entraînais deux fois par jour, c’était assez dur et je me suis habituée à vivre seule à l’âge de 15 ans. Nouvel environnement, nouvelle école, j’ai rencontré de nouvelles personnes avec qui j’ai vécues et été formées là-bas pendant 2 ans. À l’âge de 16 ans, j’ai fait mes débuts avec l’équipe première de Virto Quintus. J’ai beaucoup appris pendant cette saison et j’ai joué des matchs européens. On m’a demandé ensuite de jouer pour Morrenhof Jansen / Dalfsen (première division) qui vise chaque année des titres et qui forme des joueurs. Après cette saison, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Metz Handball pour jouer dans le championnat de France. C’est un rêve devenu réalité pour moi car j’ai toujours rêvé de jouer dans le championnat français. Après quelques matchs avec le centre de formation, j’ai également pu faire mes débuts en Ligue des Champions et disputer quelques matchs en LFH avec l’équipe première. Je dois encore travailler sur de nombreuses améliorations pour devenir une joueuse de handball plus complète et je suis impatiente de travailler cela avec Rochechouart – St Junien HB 87.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre les Panthères de Feu ? Que souhaites-tu apporter au club ?

Les ambitions du club sont en phase avec les miennes. Je suis une jeune joueuse qui aimerait devenir une joueuse de handball complète et je pense que cela correspond bien à ce que recherche le club. J’espère pouvoir contribuer aux objectifs : atteindre la D2 et y jouer.

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Peux-tu nous parler de ton expérience au Metz Handball, le club français le plus titré du handball féminin ?

J’ai pu voir et expérimenter ce que c’est que de performer au plus haut niveau. J’ai pu constater à quel point les filles travaillent dur pour obtenir des performances optimales à chaque fois et garder le cap pendant 60 minutes pour obtenir de bonnes performances. En termes de handball, je suis devenue plus intelligente dans mon jeu et mes duels avec la gardienne se sont nettement améliorés. Et la puissance de Metz, c’est le tempo du jeu qui est très élevé. De nombreuses joueuses sont dynamiques, et tout cela les rend si performantes !

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

As-tu un message pour tes futures coéquipières ?

Il est important que l’équipe gagne les prochains matchs ! Donnez tout ce que vous avez ! Continuez à travailler durement, ce sera certainement récompensé ! Allez les Panthères de Feu !!

Sharon NOOITMEER

PIVOT

1m80

73 kg

Née le 11 juin 1999

Equipe nationale des Pays-Bas (U16, U18, U20)

Club actuel : Metz Handball (N1F, LFH, EHF women’s champions league)

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/sharon-nooitmeer-nouvelle-panthere-de-feu