Victoire des Panthères de Feu en Bretagne

Ce samedi soir, les Panthères de Feu se déplaçaient dans le Finistère pour y affronter la valeureuse équipe de Landi-Lampaul.

Marion Arrighino Crédit photo: Patricia Mérer photographe

Marion Arrighino
Crédit photo: Patricia Mérer photographe

Dans la salle à l’ambiance chaude de Landivisiau, les hôtes n’ont pas laissé de répits à leurs adversaires du jour. Il faut attendre la 17ème minute pour voir les Panthères de Feu se détachaient de 3 petits buts des bretonnes (10-7). Alors qu’un léger écart est creusé, Laura Fau intercepte 3 ballons de suite et permet ainsi aux Hautes-Viennoises d’accentuer leur avance (score à la mi-temps : 16-12). En seconde période la volonté de fer des finistériennes a mit en difficulté l’équipe visiteuse. Aidées par leur public, elles ont été capables de remonter à un but d’écart à la 45ème minute (20-19). C’est à ce moment précis où les Panthères de Feu, guidées par une Marion Arrighino des grands jours (10 buts), reprennent le match en main. Marija Mugosa et Dilyana Kostova mettent les derniers buts de l’équipe et leur permet de s’imposer sur le score final de 28-24.
Les Panthères de Feu vous donnent rendez vous le 3 mars au Palais des sports pour la réception de la Stella Saint-Maur. Choc des leaders très important pour la montée en D2, nous vous attendons en feu !

Statistiques :
Diana Ahac : 1/6 ; Marion Arrighino : 10/13 ; Anne-Laure Berland : 7 arrêts ; Agathe Courbebaisse : – ; Laura Fau : 8/10 ; Lili Herenger : 3 arrêts ; Dilyana Kostova : 1/4 ; Nikolina Lutovac : 1/2 ; Alexandra Moreau : 0/1 ; Marija Mugosa : 4/7 ; Mathilde Vernet : 3/4

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/info-en-avant/victoire-des-pantheres-de-feu-en-bretagne

Agathe Courbebaisse interviewée par sa coéquipière Audrey Faure

En ce début d’année 2018,  il est temps de faire un retour sur cette première partie de saison avec Agathe Courbebaisse, l’enfant du club.

Agathe Courbebaisse (archive photo : P. Boulesteix)

Agathe Courbebaisse (archive photo : P. Boulesteix)

 

Audrey Faure: Avant tout, peux-tu présenter rapidement ton parcours sportif ?

Agathe Courbebaisse: Tout d’abord le hand n’a pas été mon premier sport. J’ai testé plusieurs sports (athlétisme, danse classique, gymnastique), mais j’ai longtemps fait du judo, de 6 à 12 ans. Entre temps, j’ai commencé le hand (vers 9 ans). A 12 ans j’ai dû choisir entre les deux, car je n’avais pas le temps de tout faire, entre les entraînements, les compétitions et les matchs le week-end. J’ai donc continué le hand. Je n’ai jamais changé de club, ça fait donc 12 ans que je fais du hand au ROC ASSJ.

 

A.F: Actuellement, niveau étude, où en es tu ?

A.C: J’ai obtenu une licence en droit l’année dernière, et cette année je suis en master 1 droit et administration des organisations. Cette année est cruciale dans mes études car mon objectif est d’intégrer les CDES (centre de droit et d’économie du sport) de Limoges pour y suivre le master 2 droit et économie du sport, très sélectif et prisé.

 

A.F: Cette année, tu as intégré le groupe N1, comment s’est déroulé ce début de saison pour toi ? Tu sembles t’être très bien intégrée au groupe 

A.C: En débutant la saison je ne m’attendais pas à jouer tous les matchs avec la N1, c’est pourtant le cas pour le moment, j’en suis donc très satisfaite. Mon début de saison se passe très bien, je sens que je progresse, je n’ai pas eu de grosses blessures donc tout va bien! Mais il y a encore beaucoup d’aspects sur lesquels je souhaiterais progresser, pour petit à petit gagner une place plus importante dans l’équipe. Au niveau de mon intégration, elle s’est très bien passée! C’était assez naturel sachant que j’ai joué la fin de saison dernière en N1, et que les groupes N3/N1 s’entrainaient très régulièrement ensemble. Le groupe est très sympa et vivant.

 

A.F: Très complice avec Emilie Vidaud, (qui a aussi intégré le groupe N1 en même temps que toi), appréhendes tu son départ ?

A.C: Oh complice c’est un grand mot….. Avec Maeva (Sarre), on a déjà commencé les castings pour la remplacer, donc son absence ne devrait pas trop se faire ressentir. (En vrai elle va vraiment me manquer mais il ne faut pas trop lui dire)

 

A.F: En dehors des terrains de hand, comment occupes tu ton temps libre ?

A.C: Par les cours déjà , qui me prennent beaucoup de temps. Ensuite je vois beaucoup mes amis, je sors et surtout… Je fais des siestes (minimum une par jour)!!

 

A.F: Projection dans le futur … dans 10 ans, comment te vois tu ?

A.C: Oula… Difficile à dire! Déjà  niveau professionnel j’espère travailler dans une institution sportive professionnelle en tant que juriste. Mon « rêve » serait de travailler au CIO. Niveau sportif, je ne sais pas si mon travail me permettra de continuer le hand, mais dans tous les cas je sais que je ferai toujours du sport. Niveau personnel….. mariée à une star américaine, vivant dans un palace, avec deux magnifiques enfants et un chat (à poils longs de préférence).

 

Merci les filles pour votre superbe interview ! Bon retour sur les terrains à Audrey et bonne continuation à Agathe 

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/info-en-avant/agathe-courbebaisse-interviewee-par-sa-coequipiere-audrey-faure

Nationale 1 – 10e journée : 1ère victoire en 2018 à domicile !

Les Panthères de Feu ont gagné leur premier match à domicile de l’année 2018 contre le centre de formation de Fleury Loiret !

10 buts sur 12 tentatives pour Laura Fau (photo : P. Boulesteix)

10 buts sur 12 tentatives pour Laura Fau (photo : P. Boulesteix)

Avec les 5 premières minutes de Feu que les hôtes ont imposées à leurs adversaires, le match ne pouvait pas être mieux entamé par les Panthères de Feu. Dès les premiers instants, et à l’image du match, Laura Fau marque son premier but de la rencontre (10 buts) et Anne-Laure Berland prend l’ascendant sur les tireuses adverses en faisant une double parade ! Alors que les joueuses haute-viennoises font une entame de match de feu, le coach adverse décide de prendre son 1er temps mort à la 5ème minute. Le match prend alors un premier tournant car les jeunes joueuses de Fleury ainsi que les joueuses habituées du Palais des Sports montrent un tout autre visage, le match change alors de physionomie puisqu’à la 11ème minute Fleury prend l’avantage (7-6). Il faut attendre la 20ème minute pour que les Panthères de Feu devancent leurs adversaires de 3 buts. Un écart de 3 buts qui est préservé à la mi-temps (17-14). Une fois le terrain retrouvé, les Fleuryssoises montrent clairement leur intention de ne pas « donner » ce match aux hôtes et reviennent grâce à leur combativité à recoller au score (20-19 à la 36ème minute). Mais c’est sans compter sur les grosses performances des ailières Laura Fau et Marija Mugosa qui permettent aux Panthères de Feu de prendre le large au score (28-22 à la 46ème). Cependant le match n’est pas plié ! Les nombreuses pertes de balles des protégées de Nicolas Paquier et l’état d’esprit de l’équipe visiteuse fait qu’à 5 minutes du terme de la rencontre, il n’y a que 2 petits buts d’écart entre les 2 équipes. C’est à ce moment précis que les Panthères de Feu font parler leur expérience des « money-time » et creusent l’écart conséquent de 6 buts au terme d’un match combatif à suspens.

Le week-end prochain, les Panthères de Feu se déplaceront à Colombelles pour achever les matchs allers et rugir pour préserver leur première place.

Le mot du coach, Nico Paquier

On se méfiait énormément de cette belle équipe de Fleury. On s’est appuyé sur notre défense pour marquer des buts sur grand espace. Cependant on a été beaucoup trop maladroit en attaque placée où l’on a souvent confondu vitesse et précipitation. On doit rectifier le tir dans la semaine pour réussir un match bien plus complet à Colombelles dimanche.

Statistiques

Diana Ahac 3/7 ; Axele Aristide 0/1 ; Marion Arrighino 4/5 ; Anne-Laure Berland 12 arrêts ; Agathe Courbebaisse 2/2 ; Laura Fau 10/12 ; Lili Herenger – ; Dilyana Kostova 2/4 ; Marija Mugosa 7/10 ; Aline Varinot 1/4 ; Mathilde Vernet 5/6

 Nationale 3: 

Match délicat pour les filles de Mathias Martin Moreno qui se sont rendues à Châteauneuf en Thymerais sans remplaçante. Les joueuses du ROC ASSJ se sont pourtant bien battues et étaient menées de seulement 3 buts à la mi-temps. Cependant des blessures et douleurs sont survenues en seconde période pour les joueuses qui évoluaient à l’extérieur, ce qui n’a pas rendu la tache facile. Score finale: 28-19. Le week-end prochain la N3 recevra Issoundun à Rochechouart à 20h45.

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/info-en-avant/nationale-1-10e-journee

Emilie Vidaud interviewée par sa coéquipière Aline Varinot !

Il est temps de revenir sur la mi-saison de Emilie Vidaud qui nous quitte à la fin du mois pour finir son année en Espagne pour ses études ! 

Emilie Vidaud

Emilie Vidaud

Aline Varinot: 1-Petite question simple pour commencer. Quand et pourquoi as tu commencé le handball ?

Emilie Vidaud: J’ai commencé le hand quand j’avais 7 ans suite à une activité périscolaire qu’on avait organisé dans mon école. Je me suis ensuite inscrite au club de hand de Pierre-Buffière. A la base je faisais du cheval mais je suis tombée et je me suis fracturé le coude et mes parents n’ont pas voulu que je reprenne par la suite, mais maintenant je les remercie mille fois sans eux je n’en serait sans doute pas là  !

 

A.V: 2- Quel est ton numéro de maillot et pourquoi ce numéro ?

E.V: Je n’ai jamais vraiment eu de numéro fétiche, j’avais le 14 en arrivant au club, puis on a du choisir nos numéros et j’ai pris le 28 mais mes muscles ne logeaient pas dedans aha, j’ai donc pris le 8 et je l’ai gardé car il signifie mes premières apparitions en Nationale 1.

 

A.V: 3- Attaque ou Défense ? (Ceci n’est pas une question piège 😜).

E.V: La défense sans hésiter! J’adore quand on réussit une belle défense ou l’adversaire ne trouve aucune solution, ca renvoie une image forte et c’est ca qui me plaît.

 

A.V: 4- Malgré ton jeune âge (que tu peux préciser) quel est pour l’instant le plus beau souvenir que ce sport t’a permis de vivre ?

E.V: Ce n’est pas un secret j’ai 20 ans aha. C’est bien évidemment le match contre Fleury en Coupe de France ou j’ai eu la chance de jouer contre des joueuses de niveau international. En plus d’être un beau souvenir c’est une belle réussite sur le plan personnel même si je n’aurais certainement jamais le niveau de ces joueuses là .

 

A.V: 5- Tu as intégré l’effectif N1 cette année. Comme cela se passe t-il ? Les filles sont comment ? (Attention, c’est une question piège 😜). 

E.V: Très bien! Sur le plan sportif j’ai encore beaucoup de progrès à  faire mais c’est intéressant de s’entraîner avec une équipe comme ca pour voir ses lacunes et s’améliorer. Les filles….géniales aha! Que ce soit pendant les matchs et les entrainements ou en dehors elles savent toujours quoi dire pour nous conseiller, et on parle aussi de beaucoup de choses ensemble et pas que de Hand!

 

A.V: 6- Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant, Emilie nous quitte fin janvier pour ses études😢. Peux tu nous en dire un petit peu plus ? Continues tu le hand là -bas?

E.V: Au niveau des études je suis en troisième année de Licence d’Espagnol à la Faculté de Lettres à Limoges. Arrivé à ce niveau d’étude on vous propose de faire un Erasmus, c’est à dire de passer la moitié de votre année scolaire à l’étranger. Pour ma part j’ai choisi l’Espagne c’est pour ca que ma saison s’arrête fin janvier. Malheureusement il n’y a pas d’équipes féminines là-bas mais il y a du Hand universitaire je vais donc continuer à m’entraîner comme ça.

 

A.V: 7- Je vais profiter de cette dernière  »carte question » pour te laisser passer un petit message avant ton départ, aux personnes qui nous soutiennent sur un terrain mais aussi en dehors ….

E.V: Déjà  je voudrai remercier tout les supporters qui nous suivent chaque week-end, cela m’étonne encore que l’on soit autant soutenue que ce soit en N1 ou en N3, car c’est aussi pour eux qu’on joue tout les week-ends. Ensuite je voudrai remercier tout les bénévoles qui nous permettent à nous et aussi aux supporters de passer des bons moments et surtout d’organiser si bien chaque déplacement ou match à domicile.

Pour finir je voudrai remercier ma famille, mes parents plus particulièrement qui ont toujours fait en sorte que je puisse m’entrainer au maximum, que je ne loupe aucun match, qui sont là chaque jours pour me soutenir et c’est grâce à ça que je suis dans le groupe N1 cette année.

Je voudrai aussi remercier mon copain, Thomas, qui loupe très rarement un match des Panthères de Feu et qui est toujours là pour moi quand les entrainements ne se passent pas bien et qu’il me faut quelqu’un pour en parler!

Mes amies aussi sont très importantes, elles me permettent de me vider la tête et surtout de passer des soirées de folie, mais ça ca reste entre nous…

Un grand merci à Aline d’avoir poser ces questions et à Emilie d’y avoir répondu. Mais surtout nous souhaitons une très bonne continuation et de belles aventures en Espagne  à « la chica » Emilie Vidaud. 

Aline Varinot, Emilie Vidaud et les autres Panthères de Feu vous donnent rendez-vous samedi soir au Palais des Sports pour le match contre Fleury-Loiret ! 

affiche-J10-17-18

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/info-en-avant/emilie-vidaud-interviewee-par-sa-coequipiere-aline-varinot

Nationale 1 – 9e journée : LES PANTHÈRES DE FEU INTRAITABLES !

Les Panthères de Feu sont allées décrocher les 3 points de la victoire à Dreux pour le premier match de l’année 2018 ! 

11 arrêts pour Lili HERENGER (photo archive : P. BOULESTEIX)

11 arrêts pour Lili HERENGER (photo archive : P. BOULESTEIX)

La solide défense du ROC ASSJ HB87, et les relances d’Anne-Laure BERLAND, leurs permettent de prendre rapidement l’ascendant sur leurs adversaires du jour (8-2 à la 15ème minute de jeu).

Les valeureuses joueuses de Dreux n’ont pas démérité puisque l’écart à la pause est de 5 buts (15-10) ainsi le match n’est pas plié à la fin de cette première période.

C’est en seconde période que les Panthères de Feu ont montrés l’étendu de leur expérience en creusant l’écart grâce à des arrêts de Lili HERENGER et une bonne réussite au tir ! (28-15 à la 45ème minute)

Le match s’acheva sur la même dynamique, chacune des 2 équipes, essayant de creuser l’écart pour l’une et le réduire pour l’autre. Score final : 36-23. Une bonne performance des joueuses haut-viennoises qui continuent sur leur bonne lancée et qui recevront le week-end prochain au Palais des Sports les joueuses du centre de formation de Fleury Loiret !

Le mot du coach, Nico PAQUIER

La victoire est acquise grâce à la belle activité défensive proposée tout au long de la rencontre et bien aidée par les arrêts de nos deux gardiennes. Cependant on doit faire mieux, on ne donne pas encore suffisamment de valeur au ballon. On doit être un peu plus rigoureux quand il passe dans nos mains. Il faudra corriger le tir dès samedi avec la réception de Fleury.

Statistiques

Diana Ahac: 2/3 ; Axele Aristide: 2/3 ; Marion Arrighino: 6/9 ; Agathe Courbebaisse: 1/3 ; Laura Fau: 7/8 ; Dilyana Kostova: 7/9 ; Marija Mugosa: 6/10 ; Aline Varinot: 3/4 ; Mathilde Vernet: 1/1 ; Emilie Vidaud: 1/2

Gardiennes : Anne-Laure Berland: 6 arrêts ; Lili Herenger: 11 arrêts

Nationale 3

Défaite sur le fil (21-22) pour l’équipe Espoir après avoir mené longtemps dans ce match face au Territoire Auxances et Clain. Désormais à la 9e place, les jeunes joueuses haut-viennoises se rendent à Chateauneuf en Thymerais (8e) ce samedi 20 janvier.

affiche-J10-17-18

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/info-en-avant/nationale-1-9e-journee-les-pantheres-de-feu-intraitables

Naviguer dans les pages12345102030Dernière page »