VIDE GRENIER 2019

DIMANCHE 1 Septembre 2019 , sur le Parking de Hyper U, le club de Rochechouart – St Junien Handball 87 organise son traditionnel vide grenier.

Réservation au: 05 55 02 02 07  –  06 74 04 99 03

5 € la place de parking ( 2,5 m),réservation obligatoire en téléchargent le bulletin d’inscription et en faisant parvenir votre règlement accompagné d’une photocopie d’une carte d’identité ou un extrait du K/bis pour les professionnels   :

ROC-ASSJ HB 87 – 2, Av d’Estiennes d’Orves – 87200 St JUNIEN

[warning] Bulletin inscription 2019 à imprimer et envoyer [/warning]

Affiche 2019

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/vie-du-club/vide-grenier-2019

ANAIS CORDIER : « AVEC BEAUCOUP DE JOIE »

De retour de convalescence en janvier, Anaïs Cordier, 20 ans, a réussi un retour remarquable à la compétition. Auréolée d’une montée en Nationale 2 avec les Espoirs de Feu, elle intégrera l’équipe des Panthères de Feu la saison prochaine.

Anaïs Cordier intégrera l'équipe des Panthères de Feu la saison prochaine (Photo : P. Boulesteix)

Anaïs Cordier intégrera l’équipe des Panthères de Feu la saison prochaine (Photo : P. Boulesteix)

Tu as repris la compétition en janvier. Comment s’est passée ta convalescence (rupture des croisés en août 2017) et cette reprise ?

En ce qui concerne ma convalescence, elle fut longue du fait d’une opération retardée à cause de mes études. Après l’opération (juillet 2018) le temps est passé assez vite entre les séances de kinésithérapie régulières et ma présence auprès de l’équipe Espoir tous les weekends. Six mois après l’opération je me suis lancée, j’ai repris les entraînements avec de l’appréhension certes mais beaucoup moins que ce que je pensais. Les filles m’ont bien accueilli ce qui m’a permis de revenir dans des conditions optimales.

Une montée en nationale 2 avec les Espoirs, des matchs en Nationale 1 en fin de saison, une intégration au groupe des Panthères de Feu la saison prochaine. Peut-on parler de saison tremplin te concernant et comment as-tu vécu ces moments ?

En effet je n’aurai pas du tout pensé en arriver là à mon retour en janvier. Certaines périodes n’ont pas été faciles entre doute et manque de confiance, mais avec beaucoup d’investissement et de l’assiduité aux entraînements, j’ai su convaincre les coachs de me faire confiance. C’est donc avec beaucoup de joie que j’ai reçu cette proposition d’accession au groupe des Panthères de Feu.

Après Axèle Aristide la saison dernière, c’est à ton tour d’intégrer les PDF la saison prochaine. La formation interne est mise en avant au Rochechouart – St Junien HB 87. Quels conseils pourrais-tu donner aux nouvelles joueuses qui vont intégrer le groupe des Espoirs de Feu ?

Il ne faut jamais oublier de donner son maximum que ce soit aux entraînements ou pendant les matchs car intégrer les Espoirs de Feu c’est avoir la possibilité d’accéder à n’importe quel moment au groupe des Panthères de Feu lors d’un ou plusieurs matchs. Avoir confiance en soi et ne jamais se décourager car ce n’est jamais par hasard qu’on se retrouve dans cette équipe Espoir. Ecouter les critiques quelles soient positives ou négatives et s’en servir pour progresser. Être présente un maximum aux entraînements pour comprendre le projet de jeu et créer un groupe soudé pour les rencontres du weekend.

Photo : P. Boulesteix

Photo : P. Boulesteix

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/anais-cordier-avec-beaucoup-de-joie

ALINE VARINOT : « PARTAGER CE QUE JE SUIS EN MESURE DE DONNER »

Rochechouart – St Junien Handball 87 enregistre le retour d’Aline VARINOT pour la saison prochaine. Un an après avoir quitté la Haute-Vienne, Aline portera de nouveau le maillot des Panthères de Feu.

Aline VARINOT portera de nouveau le maillot des Panthères de Feu (photo : P. Boulesteix)

Aline VARINOT portera de nouveau le maillot des Panthères de Feu (photo : P. Boulesteix)

Comment s’est déroulée ton année à Strasbourg ?

Mon année à Strasbourg s’est bien passée. J’ai pu me rapprocher et profiter de ma famille localisée en Meuse, y retrouver beaucoup de mes amis chers de mes anciennes années alsaciennes, et rencontrer de nouvelles personnes formidables. De plus, l’Alsace est une région magnifique, et j’ai pu y découvrir de nombreuses autres richesses encore cette année…. Côté hand, après avoir annoncé ma fin de carrière en juin, le destin en a décidé autrement, et j’ai finalement continué le hand au club de l’Asptt Strasbourg. C’était un beau projet qui m’a séduit, avec beaucoup de  »jeunes pousses » à gros potentiel. Aujourd’hui, nous sommes encore en course pour la montée en Division 2, tout va se jouer sur la dernière journée de championnat. C’était une très belle année, parfois chargée physiquement et mentalement, mais où j’ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer l’ensemble de ces  »bébés ». Je leur souhaite de tout coeur une très belle continuation, ainsi qu’aux coachs et au reste du club. C’était un vrai plaisir et je leur dis un grand merci.

Pourquoi as-tu pris la décision de redevenir une Panthère de Feu ?

J’avais un projet professionnel qui me tenait à coeur et que je souhaitais réaliser sur Strasbourg. Pour diverses raisons, ce projet n’a pu aboutir. J’étais donc à la recherche d’un travail, dans lequel je pouvais m’épanouir et qui pouvait tout simplement répondre à mes convictions personnelles…. Et pour la seconde fois, c’est sur le territoire de la Porte Océane du Limousin, à Saint-Junien plus précisément, que le coup de coeur a opéré…. Il n’y a pas de hasard ! J’ai passé deux très belles années en tant que Panthère de feu. J’ai vécu de très beaux moments dans ce Palais des Sports… Et il me reste encore pas mal d’énergie à donner sur les terrains… alors la question serait plutôt pourquoi pas ? Mais j’ai tout simplement envie de pouvoir partager ce que je suis en mesure de donner, pour aider le club à grandir davantage et de participer à sa structuration.

Est-ce que des choses t’ont particulièrement manqué depuis ton départ ?

Question difficile ! J’ai beaucoup bougé, on s’habitue et on s’adapte donc plus facilement aux changements…  De plus, je suis revenue quand même quelques fois sur le territoire depuis mon départ. J’ai passé deux années formidables ici, avec un cadre et un mode de vie auxquels j’ai très vite pris goût et auxquels j’aspire. J’y ai retrouvé et rencontré des personnes inoubliables à l’époque, avec qui j’ai hâte de pouvoir partager de nouveau au quotidien. C’est un tout finalement. Mais il y a effectivement une chose un peu particulière, qui m’est venue directement après ma prise de décision : je vais pouvoir de nouveau aller chercher mon petit panier bio de proximité chez mon amapien ! Je souhaite une belle fin de saison au club, et je vous dis à tous à très vite !

Aline VARINOT

Née le 26 mai 1990

2008-2010 : Dijon CDB

2010-2014 : Achenheim – Truchtersheim HB

2014-2016 : Chambray Touraine HB

2016-2018 : Rochechouart – St Junien HB 87

2018-2019 : ASPTT Strasbourg HB

2019-… : Rochechouart – St Junien HB 87

photo P. Boulesteix

photo P. Boulesteix

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/aline-varinot-partager-ce-que-je-suis-en-mesure-de-donner

Marion ARRIGHINO : « DU BRUIT JUSQU’A LA DERNIERE MINUTE ! »

Nationale 1 – 19e journée : Rochechouart – St Junien HB 87 (2e – 47 points) vs CA Béglais (1er – 48 points)
Samedi 4 mai – 20h45 au Palais des Sports de St Junien
Marion ARRIGHINO (photo : Philippe Boulesteix)

Marion ARRIGHINO (photo : Philippe Boulesteix)

Rochechouart – St Junien HB 87, dauphin provisoire, accueille Bègles, leader provisoire. Provisoire, car on aimerait tant voir les Panthères de Feu détrôner les Girondines ce samedi soir au Palais des Sports de St Junien. Ce qui est sûr, c’est que sur le terrain, deux très belles équipes qui se respectent vont s’affronter dans un match qui s’apparente à un tournant en cette fin de saison. De l’enjeu, du suspens, de l’engagement, du respect… Rien de mieux pour mettre en avant une nouvelle fois le handball féminin sur notre territoire. Marion ARRIGHINO, la pivot des Panthères de Feu et joueuse la plus adroite devant le but (hors jets de 7m) du championnat avec 85,1% de réussite, nous en dit un peu plus :

– Comment te sens tu personnellement à ce moment de la saison ?
Personnellement je me sens très bien que soit physiquement ou mentalement. Je souhaite vraiment cette montée en division 2, surtout pour conclure la fin de ma carrière professionnelle. 

– Comment va l’équipe ?
L’équipe vit bien. Nous savons que nous allons jouer un match très important samedi. Nous sommes sur une bonne dynamique. Je vois des filles très impliquées et qui travaillent bien aux entraînements. C’est un match plaisant à jouer. Ce n’est pas tous les jours que l’on joue ce genre de match .

– As-tu un message à faire passer à nos supporteurs pour l’avant dernier match de la saison à domicile ?
On a besoin de beaucoup de monde derrière nous ce week-end et on va avoir besoin de beaucoup de bruit jusqu’à la dernière minute. J’en profite pour remercier toutes les personnes qui nous soutiennent depuis le début. On compte sur vous.

Billetterie en ligne : https://www.billetweb.fr/pro/les-pantheres-de-feu

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/marion-arrighino-du-bruit-jusqua-la-derniere-minute

Sharon NOOITMEER, NOUVELLE PANTHERE DE FEU !

La jeune pivot néerlandaise de 19 ans, qui évolue actuellement au Metz Handball rejoindra le club de Rochechouart – St Junien HB 87 pour la saison 2019-2020 plus une année en option.

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Sharon NOOITMEER (photo : Metz Handball)

Il paraît que la valeur n’attend pas le nombre des années. Sharon NOOITMEER, internationale junior neerlandaise, qui évolue cette saison dans le plus grand club français a choisi de rejoindre l’équipe des Panthères de Feu pour la saison prochaine avec une année en option. Malgré son jeune âge, Sharon a déjà évolué en Ligue Féminine de Handball ainsi qu’en Ligue des Champions et compte 73 matchs internationaux à son actif. C’est une joueuse en devenir sur laquelle le club limousin pourra compter la saison prochaine. Pour Nico Paquier, le coach des Panthères de Feu, Sharon « a un potentiel très intéressant et possède déjà une culture importante du haut niveau. C’est une joueuse solide en défense, adroite sur grand espace et qui possède une belle prise de balle. Elle va succéder à Marion ARRIGHINO qui réalise par ailleurs une excellente saison et qui a fait le choix de mettre un terme à sa carrière de joueuse professionnelle ».

Le club de Rochechouart – St Junien HB 87 souhaite la bienvenue à Sharon. Et en exclusivité, voici sa toute première interview comme future Panthère de Feu :

Sharon, peux-tu nous parler de ton parcours ?

À l’âge de 6 ans, j’ai commencé à jouer au handball dans mon quartier, Roda 71, Rotterdam Alexander Polder. Je voulais progresser et  je me suis retrouvée en sélection régionale. Je suis passée dans un club de Schiedam appelé Ventura, puis chez Virto Quintus. C’est un club du Westland qui joue au plus haut niveau neerlandais. Chez HV Quintus, j’ai commencé avec l’académie des jeunes et je suis allée jusqu’en équipe une. À l’âge de 14 ans, j’ai été invitée à un entraînement avec la sélection nationale Jeunes et j’ai toujours été une valeur fixe pour l’équipe nationale. J’ai pu participer à divers tournois de qualification mais également à des phases finales. À l’âge de 15 ans, j’ai rejoint le centre sportif de Papendal à Arnhem (première division), où je faisais partie de l’Académie de Handball. Je m’y entraînais deux fois par jour, c’était assez dur et je me suis habituée à vivre seule à l’âge de 15 ans. Nouvel environnement, nouvelle école, j’ai rencontré de nouvelles personnes avec qui j’ai vécues et été formées là-bas pendant 2 ans. À l’âge de 16 ans, j’ai fait mes débuts avec l’équipe première de Virto Quintus. J’ai beaucoup appris pendant cette saison et j’ai joué des matchs européens. On m’a demandé ensuite de jouer pour Morrenhof Jansen / Dalfsen (première division) qui vise chaque année des titres et qui forme des joueurs. Après cette saison, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Metz Handball pour jouer dans le championnat de France. C’est un rêve devenu réalité pour moi car j’ai toujours rêvé de jouer dans le championnat français. Après quelques matchs avec le centre de formation, j’ai également pu faire mes débuts en Ligue des Champions et disputer quelques matchs en LFH avec l’équipe première. Je dois encore travailler sur de nombreuses améliorations pour devenir une joueuse de handball plus complète et je suis impatiente de travailler cela avec Rochechouart – St Junien HB 87.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre les Panthères de Feu ? Que souhaites-tu apporter au club ?

Les ambitions du club sont en phase avec les miennes. Je suis une jeune joueuse qui aimerait devenir une joueuse de handball complète et je pense que cela correspond bien à ce que recherche le club. J’espère pouvoir contribuer aux objectifs : atteindre la D2 et y jouer.

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Sharon NOOITMEER face à Brest (photo : Loic Wacziak /WZK Studio)

Peux-tu nous parler de ton expérience au Metz Handball, le club français le plus titré du handball féminin ?

J’ai pu voir et expérimenter ce que c’est que de performer au plus haut niveau. J’ai pu constater à quel point les filles travaillent dur pour obtenir des performances optimales à chaque fois et garder le cap pendant 60 minutes pour obtenir de bonnes performances. En termes de handball, je suis devenue plus intelligente dans mon jeu et mes duels avec la gardienne se sont nettement améliorés. Et la puissance de Metz, c’est le tempo du jeu qui est très élevé. De nombreuses joueuses sont dynamiques, et tout cela les rend si performantes !

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

Sharon NOOITMEER, future Panthère de Feu (photo : Cédric Cedosa)

As-tu un message pour tes futures coéquipières ?

Il est important que l’équipe gagne les prochains matchs ! Donnez tout ce que vous avez ! Continuez à travailler durement, ce sera certainement récompensé ! Allez les Panthères de Feu !!

Sharon NOOITMEER

PIVOT

1m80

73 kg

Née le 11 juin 1999

Equipe nationale des Pays-Bas (U16, U18, U20)

Club actuel : Metz Handball (N1F, LFH, EHF women’s champions league)

Lien Permanent pour cet article : http://www.roc-assj-hb87.com/les-pantheres-de-feu/sharon-nooitmeer-nouvelle-panthere-de-feu